Comment trier efficacement ?

Les beaux jours arrivent et avec eux, le grand ménage de Printemps.

Avant, le grand ménage de Printemps, c’était un concept que je ne voyais que dans les films 😛 . J’habite dans la baraque familiale. Du coup, ce n’était pas souvent moi qui faisait le ménage. Mais depuis que j’ai des revenus stables et que les placards se remplissent, je comprends l’utilité de s’atteler à cette tâche. Et croyez le ou non mais j’aime beaucoup faire du rangement. Le fait de se replonger dans des souvenirs, par exemple la robe que j’ai mise à ma première sortie en boîte, ou le chef d’œuvre que ma nièce a dessiné à ses 1 an et demi ❤ , ça me fait toujours plaisir.

Personnellement, j’ai eu beaucoup de mal à faire le tri dans mes affaires. Surtout au niveau de mes fringues, j’avais toujours une excuse pour les garder et en particulier « il y a de la place dans l’armoire donc ça ne dérange personne !« . Puis un jour, cette envie m’est venue soudainement. Un matin, pour aller au travail, tous mes jeans préférés étaient dans la machine. Il y en avait une pile entière qui me regardait. J’en ai essayé un puis deux et un troisième. J’ai finalement opté pour le jupe noire. Et le soir même j’ai entamé le tri.

Ce n’est pas un tri que je ferais forcément à cette période de l’année mais il y a du mouvement dans ma vie et c’était le moment propice pour m’y mettre :).

2016-03-21 10.22.50 (1)
Haul – Mars 2016

 

  • Mettre des vêtements à ma taille

On vire les fringues trop petits et on achète des jeans à sa taille. Je nuance tout de même mes propos :D. Un jean qu’on adore mais dans lequel on se sent quelque peu boudinée parce qu’on a pris quelques petits kilos, que c’était l’hiver et qu’on a succombé à quelques petites douceurs, on le garde. Des fringues qu’on ne peut plus mettre depuis 2 ans, qui trainent dans la pile de jeans alors qu’on a pris 2 tailles mais qu’on espère secrètement pouvoir remettre un jour, on oublie (sauf grosse motivation pour faire du sport ou si l’on sorte d’un accouchement huhuu).

  • M’habiller en fonction de mon âge

C’est un point qui me concerne tout particulièrement parce que vu ma morphologie et ma mini taille, dès que je mets des fringues que j’ai depuis mes années lycée, on me donne 18 ans. Sur d’autres, ça fait un petit style retro fashion, sur moi, ça fait « je passe mon bac dans quelques mois  » .  J’ai bientôt 25 ans et ma mère chérie ne cesse de me répéter « arrête d’acheter des sweat et mets enfin des trucs de jeune femme ! « .

  • Penser à l’utilité d’un vêtement

Un jour, j’ai aidé une amie à repeindre son appartement avant qu’elle restitue les clés. Mes baskets noires, plus tout à fait noires à la fin de journée. C’était devenu un motif tacheté blanc. Idem pour le tshirt.
Je gardais dans mon armoire des tshirts taille L, XL. Pourquoi ? Aucune idée. Mais au final, j’en ai conservé trois pour une question pratique (un pour quand je me fais mes bains d’huile, un que je garde dans ma voiture et qui pourra servir un jour et un autre qui me servira si un jour je dois me lancer dans de la peinture ou quelconques travaux manuels salissants). Tous les autres bye bye.

  • M’habiller en fonction de ma morphologie

Parce que je dois le dire, avant la mode et moi ça faisait deux. Je ne dis pas que maintenant je suis une fashion addict, loin de là ! Mais à présent, je fais un peu plus attention à ce que j’achète et ce que je porte. En regardant les reines du shopping, j’ai pu appréhender de façon plus sereine mes séances shoppings. Maintenant, je sais que les vêtements moulants avec un col remonté, ce n’est pas pour moi – « Petite poitrine, maxi décolté« . Du coup, les vêtements qui ne me mettaient clairement pas en valeur, je les ai donnés.

  • Le style vestimentaire

La mode est un éternel recommencement. On ne l’entendra jamais assez. MAIS comme le dit la Cordula, il faut mettre des intemporels MODERNES ! Oui, madame !
Je n’avais pas des tonnes des fringues d’un style vestimentaire venu des années 2000 mais les quelques irréductibles de ma garde robe ont fuit pour laisser place à des nouveaux modèles à venir.

  • Penser aux vêtements abimés

Un haut très délavé, un pantalon troué (certaines se rappelleront de l’époque pattes d’ef avec le pantalon serpillière tout déchiré), un pull effilé, personnellement, je ne garde pas. Je n’ai pas testé les lessives qui ravivent les couleurs et les aiguilles pour le rafistolage. Puis comme je voulais faire peau neuve côté dressing, je me suis débarrassée de tout.

Que faire des vêtements qu’on ne veut pas garder :?:.

Il y a quatre possibilités : on les jette, on les vends, on leur offre une seconde vie ou on les donne.
Pour jeter ses affaires, un bon sac plastique ou en papier mais surtout robuste. On peut décider de donner ses vêtements (à Emmaüs par exemple ou à des proches). Troisième solution, on peut les customiser si on est doué(e) avec des mains, une paire de ciseaux, une machine à coudre ou un fil et une aiguille. On peut les vendre.

Je vous conseille l’application Vinted. C’est une plateforme où l’on peut vendre, acheter et échanger des vêtements et accessoires entre particuliers.

Et comme on dit, après l’effort, le réconfort. Les beaux jours reviennent et c’est l’occasion de se faire plaisir dans les magasins. 😉

A tout bientôt.

L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :