Chômeuse ? .. oui mais active !

Depuis le 1e avril, je suis sans emploi et je m’accorde un break. En un an et demi dans mon dernier travail, je ne me suis accordée que 3 semaines de congés. Je pense donc que c’est bien méritée.
Vous trouverez des conseils pour faire face à cette période d’une vie, parfois choisie, parfois subie, mais toujours quelque peu destabilisante.

Prendre soin de soi

On commence par l’évidence à mon sens, le repos. Quand on est au chom-chom, c’est une occasion de se reposer et de prendre soin de soi. On se plaint tous de la fatigue quand on est au travail, bonne fatigue ou non, mais on se plaint. Aujourd’hui, se retrouver sans activité signifie pour moi (je précise bien que ce n’est que ma vision) en premier lieu à dormir ! Je mets mon reveil à 9h pour garder un rythme de vie correct (reveillée, petit déj, déjeuner, diner et le couché à des heures à peu près régulières) mais je traine au lit en repensant à toutes les fois où je me suis dit « je serais bien restée au lit ce matin ».
On dort, on se repose, on prends soin de soi, on fait du sport, on s’accorde des moments cocooning, on se fait des masques boue et des masques capillaires. Bref, vous voyez le dessin ! 😉

Un truc auquel on ne pense pas mais si vous avez une mutuelle qui se prolonge pendant le début du chômage, on pense à prendre des rendez-vous médicaux. Des visites de routine mais au moins on fait un mini check-up.

Se remettre à niveau
  • Réviser ses anciens cours

Quand on quitte l’école (l’école en général hein 🙂 ), on oublie souvent la moitié des choses qu’on a vu en cours. C’est normal. Par exemple, on peut oublier l’utilisation d’un logiciel appris en cours de compta ou on peut zapper comment régider un communiqué de presse si on a fait des études de communication.
Avant de reprendre ses recherches d’emploi, je pense qu’il est intéressant de se faire quelques cours maison pour se rappeler de différentes notions importantes dans le secteur d’activité où l’on recherche un emploi. Alors on ressort ses cours si on les a gardés ou bien on file sur internet pour trouver quelques cours et exercices pour se rafraichir la mémoire. Je vous rappelle qu’on a parfois pris des heures à réviser nos cours pendant nos années d’études, c’est donc que le tout est encore dans un coin de notre tête.
Attention : certaines choses ne sont peut-être plus d’actualité donc on vérifie les éléments les plus importants.

  • Se remettre à l’anglais

Leçon d'anglais

Pas trop de blabla pour ce conseil. On sait que de nos jours l’anglais c’est important, aussi bien professionnel que personnel. Comment demander au mec qui fait des travaux au dessus de chez moi dans combien de temps le chantier sera fini ? Euuuh … Comment on dit bruit déjà ? .. Telle était ma vie la semaine dernière !
Je dis bien se remettre à l’anglais parce qu’on a tous des notions plus ou moins importantes. On ne part pas de zéro. Je ne donnerais pas les conseils genre regarder les films en VO parce que moi même je n’aime pas ça. Faites selon votre méthode mais tenez vous y une fois que vous vous y mettrez.

  • Faire un (plus ou moins) grand ménage

On sera amené à passer un tout petit peu plus de temps à la maison donc on pense à la ranger. C’est plus agréable de passer du temps dans un environnement propre. Je vous renvoie vers un article que j’ai écris et qui est en lien avec celui-ci.

Le plus sérieux
  • Faire ses comptes

Je vous conseille de faire vos comptes un mois avant le début du chomage, ou au plus tard le premier jour de celui-ci. Je ne vous apprends surement rien mais il y a suspend de toute ou partie entrée d’argent. Il faut donc anticiper les différentes dépenses à venir (assurance auto, essence, carte de transports, impôts, sorties et shopping, abonnement téléphonique, …) pour ne pas se trouver le bec dans l’eau. Et même si vous habitez chez vos parents, pensez à prévoir le coup. On ne sait jamais.

  • Commencer sa recherche d’emploi

Première étape : mettre à jour son CV. De préférence, faites le au plus vite si, comme moi, vous avez une mémoire de poisson et que vous êtes susceptible d’oublier toutes les tâches que vous avez réalisés lors votre dernier job. On se néglige rien. Tout est important.
Ensuite, la douloureuse : la lettre de motivation .. Si vous êtes multi-tâches, pensez à faire une lettre de motivation par poste visé.
Pensez à votre paprasse administrative genre pôle emp, pour les alloc chom-chom, ça prends du temps donc prenez-y vous tôt pour ce genre de démarche.

  • Penser à une réorientation professionnelle

On a qu’une vie. C’est ce qu’on entends souvent. Si vous songiez déjà à changer de voie, c’est maintenant (ou jamais) pour vous lancer dans votre idée. On pense à faire son projet de carrière pour définir le but, les objectifs, les démarches à entreprendre, le budget nécessaire, etc, etc et une étude de marché si besoin. On se renseigne. Bref, on fonce !

Se faire plaisir
  • Commencer une activité créative

Il s’agit d’une chose que je souhaitais faire et la période est propice pour que je m’y mette vraiment (ou du moins un peu plus que d’habitude). Je compte me mettre à la cuisine. Je ne parle pas de cuisine gastromonique, loin de là XD. Je suis une novice. Je fais des pâtes, je cuis un steak, je fais un oeuf au plat .. parfois, je fais des folies et je rajoute des épices ! Vous voyez le niveau :D. Les choses font que je ne veux cuisiner que lorsque je suis seule à la baraque. Du coup, c’est le moment idéal pour me lancer et découvrir mes talents cachés de cuisto.
Pour moi, c’est la cuisine mais ça peut être le scrapbooking, la peinture, la photographie, ..

  • Faire du shopping

Qui n’a jamais révé d’aller faire les boutiques en étant seule dans le magasin ? Eh bien c’est le moment. Faire un tour dans un centre commercial en pleine semaine, aux heures creuses. Se balader dans les allers. Sans le stress de retourner au boulot à l’heure tout en mangeant un sandwich avec trois sacs dans l’autre main. Pas besoin de dépenser tous ses sous. On sait que la période n’est pas propice pour un craquage de folie mais on peut tout de même se faire plaisir et craquer sur une ou deux pièces. On se rappelle qu’être au chômage ne signifie pas arrêter de vivre.

  • Voir du monde

Dernier conseil mais pas des moindres : on sort voir notre entourage. Etre au chômage signifie que notre vie sociale sera impacté. On ne verra plus les collègues toute la journée. Les échanges se feront plus rares. On ne s’enferme pas dans ce cercle (ayant déjà vécu une période de chômage il y a quelques années, je parle en connaissance de cause). Notre entourage n’aura pas le même rythme de vie donc on s’adapte. On sort en fin de journée et on va dire bonjour à notre populasse adorée. Pour peu que vos gens soient compréhensifs, ils ne vous parleront pas que du chom-chom. Puis on sait bien que faire marcher son réseau professionnel, c’est un des premiers moyens de retrouver un emploi.

A tout bientôt.

L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :