Recherche d’entreprise #Part 4 : Les doutes

Coucou la foule 😀 Aujourd’hui, dernière partie du focus Recherche d’entreprise.

Parfois, la recherche d’emploi peut vraiment être éreintante !
Si, par exemple, elle dure trop longtemps ou bien si vous ne retrouvez pas un travail rapidement malgré un parcours qui semble bien fourni et en adéquation avec le poste recherché, à ce moment là, une période de doute s’installe.

Personnellement, j’ai vite réussi à identifier la cause du problème pour mon cas car je voyais dans une majorité des annonces qu’il me manquait toujours le même élément. Mais si notre profil correspond à 100% à l’annonce à 2-3 éléments près, ça peut devenir très frustrant.


Le doute

Doute

  • Pourquoi je n’ai pas de réponse malgré mes 400 candidatures ?
    Je ne compte pas les 27 réponses automatiques qu’on connait tous où on peut lire « Merci d’avoir postuler. Si vous n’avez pas de retour de notre part d’ici un mois, veuillez considérer que nous ne pouvons donner suite favorable à votre demande ».
  • Mon profil n’est pas assez bien ?
    J’ai un diplôme en ressources humaines spécialité gestion du personnel avec beaucoup d’expérience mais je n’ai pas les compétences en recrutement.
  • Y-a-t’il un problème avec mes compétences ?
    Je suis peut-être trop expérimenté, pas assez expérimenté. Juste un bac ou un master trop lourd pour les entreprises.
La remise en question

 

« C’est la capacité à rester toujours vivant, en mouvement et ne jamais laisser sa pensée se cristalliser.
Sans cette remise en question lorsque surgit une épreuve, on se retrouve démuni, incapable de faire face car on ne comprend pas ce qui nous arrive.
L’art de la remise en question demande beaucoup de courage et un certain intérêt pour la vie.
Il faut avoir envie de comprendre ce qui se passe dans sa vie, au prix d’efforts par lesquels on devra accepter ses erreurs afin d’en tirer des leçons. »

Remise en question

Que faire pour remédier à ces interrogations légitimes ?

Déjà, il ne faut pas oublier que ces interrogations sont tout à fait normales et légitimes. De plus, ça prouve que vous vous remettez en cause pour débloquer votre situation. Je vois donc cette phase d’un œil positif. C’est par là que débute le changement qui aboutit dans la plupart du temps par des résultats bien souvent différents.

La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent. – Albert Einstein


Quelques conseils

 

Conseils

  1. Définir des plages horaires pour postuler
    Personnellement, je ne vous donnerais pas d’horaires fixes mais pour vous donner une idée, je postulais deux heures en matinée sur les sites emploi et je pouvais rester une à deux heures l’après-midi à postuler en candidatures spontanées. Çà peut paraître peu mais soyons réaliste, il n’y a pas 200 nouvelles annonces mises en ligne chaque jour non plus.
  2. Pensez à faire une formation pour compléter ses compétences
    Comme je vous l’ai dit juste au dessus, j’ai décidé de faire une formation professionnelle par rapport à la compétence qu’il me manquait dans mon domaine lorsque je comparais mon CV aux différentes offres d’emploi. Vous pouvez passez par votre Pôle Emploi qui pourra peut-être financer tout ou partie de la formation, sinon avec votre compte personnel de formation*.
    *Le CPF est individuel. Il est constitué d’un certain nombre d’heures (rechargeables) de formation qui seront attachées à chaque individu tout au long de sa vie active, jusqu’à la retraite. Son objectif consiste à permettre à chacun accroître son niveau de qualification et de sécuriser son parcours professionnel. Le CPF concerne toute personne ayant atteint l’âge minimum de 16 ans (sauf pour les apprentis de 15 ans qui bénéficient d’une dérogation) engagée dans la vie active, qu’elle soit en poste, à la recherche d’un emploi ou même accompagnée dans le cadre d’une insertion professionnelle ou d’un projet d’orientation.
  3. Songer à une reconversion professionnelle
    Si vous êtes dans un domaine qui est bouché, qui ne vous plait plus (ou qui ne vous a jamais plus, parce que bon il faut travailler pour vivre quand même), il serait  peut-être opportun de se pencher sur l’idée d’une reconversion professionnelle.
  4. Faire une pause dans ses recherches
    Les demandeurs d’emploi ont également à 5 semaines d’indisponibilité pendant lesquels Pôle Emploi ne le convoquera pas. Personnellement, je n’ai jamais « posé » ses jours mais je les toujours assimile à des congés payés. Je pense donc qu’il est intéressant de faire une pause lorsque le moment s’y prête. Un break permet de s’aérer l’esprit et il ne faut pas oublier que chercher un emploi et un travail à part entière.
  5. Savoir demander de l’aide
    Contactez des professionnels de l’accompagnement à l’emploi : votre conseiller Pôle Emploi si vous en avez un. Sinon, faites appel à des associations telles que la mission locale, Mozaik RH et d’autres. Ce sont les seules que je connaisse de nom car on m’en parlait souvent au réunion Pôle Emp’. J’ai même reçu un courrier de ma caisse de retraite qui me proposait un accompagnement pour mon retour à l’emploi.
  6. Pour finir, je vous conseillerais de vous entourer des bonnes personnes. Volontairement, je ne dis pas « votre entourage » mais je dis bien les bonnes personnes, les gens qui seront là pour vous soutenir et ce de façon bienveillante. Et je souligne bien le mot bienveillant. On agit tous différemment et on a un caractère propre à soi-même, et parce que ça ne matche parfois pas avec la façon de faire de la personne en face de vous même si elle veut votre bien. Là, le but c’est vraiment d’être bien dans sa tête avec des gens qui nous sauront nous booster de la meilleure façon qui soit par rapport à notre caractère.

Je ne vais pas trop faire dans les violons mais soyez assuré que vous avez quelque chose à apporter à une entreprise. Le tout c’est de la trouver (lol oui certains me diront que c’est plus facile à dire qu’à faire). Il ne faut pas laisser des croyances limitantes vous perturber dans votre recherche. Toutes les pensées négatives – On ne me prendra jamais à ce poste car je n’ai pas assez d’expérience dans le domaine ! Je ne décrocherai pas d’entretien car je suis trop jeune ! etc – il faut les laisser derrière vous. Si vous ne croyez pas en vous, comment convaincre quelqu’un de le faire ? Et comme je le répète à tout va, qui ne tente rien n’a rien, et sans regrets : c’est ma devise !

Tout vient à point à qui sait attendre (et qui se donne les moyens d’y arriver) 🙂

Sur ce, le focus Recherche d’entreprise se finit ici. J’espère que mes humbles conseils pourront vous être utiles. N’hésitez pas à laisser vos avis et expériences en commentaires :mrgreen:

A bientôt,

L.

Publicités

3 Comments

Add yours →

  1. Coucou,
    Merci pour cet article très intéressant, je me retrouve tellement sur certains points……
    Les 5 semaines de pôle emploi je ne savais pas…. Bon je les utiliserai peut être pour faire une pause….
    Et comme tu dis chercher du travail c’est bien un travail à part entière …. Çà prend beaucoup de temps.
    La remise en question, je pense que c’est ce que je vais devoir faire très sérieusement….

    Bisous

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :